Month: mai 2015

Nébuleuse de la Carène NGC3372

Cliquer pour voir la version à 50%

carene-1

NGC3372aquiSHO

cropped-etacarene.jpg

NGC3372RGB

Joyau de l’hémisphère sud, la Grande nébuleuse de la Carène, alias NGC 3372, couvre une distance de plus de 300 années-lumière dans sa plus grande dimension, ce qui en fait une des plus grandes régions de formation d’étoiles de notre galaxie. Tout comme la Grande nébuleuse d’Orion située plus au nord, la nébuleuse de la carène est aisément visible à l’oeil nu, bien que située 5 fois plus loin, à une distance de 7500 années-lumière. Cette image prise au télescope révèle de remarquables détails dans les filaments de gaz interstellaire et les nuages de poussière de la région. Couvrant une taille apparente supérieure à celle de la pleine Lune, la nébuleuse de la Carène est le foyer d’étoiles aussi jeunes que massives dont l’énigmatique Eta Carinae avec sa masse plus de 100 fois supérieure à celle du Soleil. Eta Carinae est la brillante étoile près du centre de l’image, à gauche de la nébuleuse du trou de serrure (NGC 3324). Alors qu’Eta Carinae est sur le point d’exploser en supernova, une carte des émissions en X de la région indique que la région de la Grande nébuleuse de la Carène a été une véritable usine à supernovae.

NGC3372


source: http://apod.nasa.gov/apod/ap131015.html

Nébuleuse de la Patte de Chat NGC6334

Cliquer pour voir la version à 50%

Nébuleuse de la patte de chat

NGC6337acqui

Peu d’objets dans le ciel ont été dotés d’un nom aussi bien approprié que la Nébuleuse de la Patte de Chat, un nuage de gaz rougeoyant qui ressemble à une gigantesque empreinte de patte laissée par un chat céleste en balade dans l’Univers. L’astronome anglais John Herschel répertoria le premier NGC 6334 en 1837 pendant son séjour en Afrique du Sud. Bien qu’il ait utilisé l’un des plus grands télescopes au monde de l’époque, Herschel ne semble avoir relevé que la partie la plus brillante du nuage que l’on voit tout en haut à droite.

NGC 6334 se situe à environ 5500 années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation du Scorpion et couvre une zone du ciel légèrement plus large que la pleine Lune. Le nuage de gaz dans son ensemble s’étend sur environ 50 années-lumière. La nébuleuse apparaît rouge car ses lumières bleue et verte sont dispersées et absorbées plus efficacement par la matière se trouvant dans l’espace qui la sépare de la Terre. La lumière rouge provient essentiellement de l’hydrogène gazeux ionisé par le rayonnement intense de jeunes et chaudes étoiles.

NGC6337

NGC 6334 est une « nurserie » d’étoiles massives parmi les plus actives de notre galaxie et a été étudiée en profondeur par les astronomes. Cette nébuleuse dissimule des étoiles brillantes bleues fraichement créées – chacune atteignant pratiquement dix masses solaires et née dans les derniers millions d’années. Cette région héberge également de nombreuses étoiles « en bas âge », profondément enfouies dans la poussière, ce qui les rend difficiles à étudier. Au total, la nébuleuse de la Patte de Chat pourrait contenir plusieurs dizaines de milliers d’étoiles.

Le très complexe bulbe rouge/jaune, en haut à droite de la patte de chat, est particulièrement frappant. C’est comme s’il s’agissait d’une étoile expulsant de grandes quantités de matière à très grande vitesse alors qu’elle s’approche de sa fin de vie ou bien des restes d’une étoile qui aurait déjà explosé.


source: l’Observatoire Européen Austral (ESO)
http://www.redshift-live.com/fr/magazine/articles/astronomie/24206-La_n%C3buleuse_de_la_Patte_de_Chat-1.html